Source : Collectivité territoriale de Martinique


Rencontre entre les Présidents de REGIONS DE FRANCE et le Premier Ministre Édouard Philippe

le vendredi 19 Octobre 2018, à Matignon Paris

« Renouer le dialogue et dénouer les incompréhensions telles sont les raisons de ma venue ici »

Le Président Alfred MARIE-JEANNE et les Présidents de Région se sont entretenus ce jour avec le Premier Ministre, accompagné de plusieurs Ministres du Gouvernement.

Cette rencontre intervient quelques semaines après « l’Appel de Marseille pour les libertés locales » porté par Régions de France, l’Association des Maires de France et l’Assemblée des Départements de France, et juste avant la tenue du Conseil des Régions de France prévu en Martinique le 23 octobre 2018.

Les Présidents de Régions ont tous réaffirmé la nécessité du respect de leurs compétences. Ils ont exprimé leur inquiétude face aux réformes imposées par le Gouvernement qui mettent en péril l’équilibre financier des Régions et génèrent frustrations et exaspérations de la population.

Le Président Alfred MARIE-JEANNE a insisté sur le besoin d’une concertation plus ouverte et mieux appropriée :« Comprenez que le dialogue doit être adapté aux circonstances, pour le respect des responsabilités et leur amplification. Il ne saurait y avoir de restriction ».

Il a par ailleurs interpellé le Premier Ministre sur l’augmentation de la fiscalité sur le rhum AOC qui serait désastreuse et fatale à la filière en Martinique.

Le Président Alfred Marie-Jeanne s’est aussi exprimé en tant que Président de la Commission Outre-mer de Régions de France : « Le droit à la différenciation territoriale doit être débarrassé de toute forme de ségrégation. La responsabilité ne doit pas être bridée, mais libérée. L’essentiel, c’est la concertation très ouverte avec l’Etat, en vue d’une évolution permanente des territoires, bien sûr, en tenant compte des spécificités de chacun d’entre d’eux et en n’imposant pas le même moule à tous ».

Cette rencontre s’est déroulée dans un climat constructif, des mesures ont été annoncées par le Premier Ministre.

La méthode ayant été validée, les Présidents de Régions restent dans l’attente d’avancées significatives du Gouvernement.