Publié le 02/10/2018 • Par Aurélia Descamps • dans : A la uneA la une emploiA la Une RHActu EmploiFranceToute l’actu RH


En tant que collecteurs, les villages et les petites villes devraient prochainement faire l’objet d’une communication ciblée sur le prélèvement à la source. Nombre d’entre eux manquent effectivement d’information à ce sujet. Globalement, ils ont aussi moins de moyens techniques et humains pour mettre en œuvre la réforme.

Restées sous le radar ministériel de longs mois, les plus petites collectivités locales sont désormais sous la vigilance du comité de suivi de la mise en œuvre du prélèvement à la source. Réuni le 20 septembre dernier, il a conclu dans un communiqué de presse qu’elles pouvaient « être sous informées et manquer de temps pour se préparer à la bascule ».

« Jusqu’à présent, la communication a surtout ciblé les entreprises et touché les grandes collectivités territoriales, détaille-t-on au cabinet de Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des comptes publics. Il faut intensifier l’information en direction des plus petites. Des actions spécifiques vont être menées via les associations d’élus et le réseau des directions départementales des finances publiques [DDFIP]. »