Effectifs dans la fonction publique territoriale : la DGAFP confirme la baisse

L’année 2015 est marquée par un recul inédit de l’emploi hors contrats aidés dans la fonction publique territoriale, annonce la DGAFP (Direction générale de l’administration et de la fonction publique) dans une étude qu’elle vient de rendre publique. Cette baisse des effectifs dans la FPT avait déjà été soulignée par l’Insee en décembre dernier dans une note d’information sur l’emploi dans la fonction publique (lire Maire info du 20 décembre 2016).
Fin 2015, les effectifs de la FPT, hors contrats aidés, diminuent de 0,3 %. Il s’agit « d’une baisse inédite », note la DGAFP, indiquant que « jamais, de 1980 à 2008, une telle évolution n’avait été mesurée ». La diminution des effectifs est importante dans les communes (-1,3 %) alors que l’emploi y augmentait en moyenne de 0,4 % depuis 2005. L’étude observe aussi une diminution de 1,9 % des effectifs des établissements communaux tandis que le nombre d’agents dans les établissements intercommunaux n’augmente que de 1,8 %, contre un accroissement annuel moyen de + 4,6 % depuis 2005. Au total, le bloc local voit ses effectifs baisser de 0,7 %.
La création de la métropole de Lyon explique en partie cette baisse des effectifs, 4 800 agents, essentiellement de l’ancienne communauté urbaine, ayant été transférés à la métropole intégrée au sein de la catégorie des départements. Pour mémoire, la métropole de Lyon, créée le 1er janvier 2015, reprend les compétences de la communauté urbaine de Lyon et exerce également sur son territoire celles dévolues à un conseil départemental. Conséquence mécanique, l’emploi dans les départements s’accroît de 1,7 %.
Malgré cette diminution globale de 5 300 agents hors contrats aidés dans l’ensemble de la FPT, plusieurs filières voient leurs effectifs augmenter. C’est notamment le cas de la filière animation dont le nombre de postes progresse de 4,3 % (4 900 postes supplémentaires), note la DGAFP. Une augmentation moindre cependant que celle constatée en 2014 (+9,8 %), première année de la mise en place de la réforme des rythmes scolaires.
Les effectifs des polices municipales sont aussi à la hausse : + 4,2 %, soit 900 agents supplémentaires.
Cette stagnation des effectifs dans la FPT en 2015 devrait vraisemblablement être à nouveau constatée dans les années suivantes si l’on en croit les résultats du dernier baromètre HoRHizons 2016, présentés le 16 novembre dernier dans les locaux de l’AMF. En effet, en raison de la baisse des dotations de l’Etat, les collectivités interrogées affichaient toujours des intentions de recrutements très modérées (lire Maire info du 17 novembre 2016).
Source : AMF

Rando’Maires

Cliché 2016-04-19 11-49-55

L’AVC, l’hypertension artérielle et le diabète sont les premières causes d’hospitalisation sur le territoire, sans oublier l’obésité dont le nombre d’individus concernés ne cesse de croître.

C’est la raison pour laquelle, l’Association des Maires a décidé de mettre en œuvre des actions pour inverser cette tendance, notamment en sensibilisant sur des habitudes de vie saine.

En partenariat avec l’Association «Club Sejours Family » et le groupe Blue Automobiles, elle invite tous ceux qui le souhaitent à se joindre à elle le samedi 14 Mai 2016 à 7h00 (Palais des sports de Trinité) pour une randonnée sur le site de la presqu’île de la Caravelle.

Rapport sur l’accès au vote des personnes handicapées

wheelchair-749985_640

Le Défenseur des droits a publié en mars 2015 un rapport sur l’accès au vote des personnes handicapées.
Ce document formule des recommandations afin de garantir l’accès des personnes handicapées aux bureaux de vote et aux techniques de vote et propose une grille d’évaluation permettant au communes de mesurer le niveau d’accessibilité de leurs installations.

Rapport sur l’accès au vote des personnes handicapées