MOT DU PRESIDENT

La “vie a bel” tant que chacun s’attache à bien en profiter et de se conformer aux règles régissant  notre vie de tous les jours.

Ponctuée de faits heureux et malheureux, 2018 ne doit pas faire oublier nos priorités quotidiennes, notamment celles qui rythment les dossiers à traiter dans nos collectivités territoriales, que ce soit du niveau du respect du principe d’autonomie financière et de gestion des collectivités, du maintien de la stabilisation des dépenses de fonctionnement, et des réponses à apporter aux défis qui se posent au niveau des rythmes scolaires, des contrats aidés et de leurs financements dédiés, d’aménagement du territoire, de mutations digitales, de simplification des normes…

Quelle noble mission, que celle de défendre les intérêts de sa population quand le besoin s’en fait sentir. Aussi, m’est-il permis de féliciter tous les élus et leurs équipes qui s’investissent pour répondre aux attentes quotidiennes des habitants, et plus particulièrement, dans la lutte contre la disparition des emplois aidés et pour lequel un moratoire, demandé par notre association, ferait le plus grand bien à leur maintien.

L’année 2017 aura également connu des phénomènes météorologiques plutôt violents dans notre région, ayant occasionné des dégâts importants, et auxquelles ont succédé des actions de solidarité en faveur de la Dominique, Saint-Martin et Saint-Bathélémy soutenues par notre association. Je tiens à témoigner aux communes et populations  touchées par ces catastrophes toute ma solidarité, et mes plus sincères remerciements aux communes ayant contribué à l’organisation des appels aux dons pour secourir les victimes de ces phénomènes climatiques.

2018, sera une année toute particulière pour l’AMM et ses adhérents. Cette année l’Association des Maires de la Martinique fête ces 70 ans. Depuis sa création, en 1948, nombreuses ont été ses réalisations et nombreux ont été également ceux qui l’ont servie et la servent actuellement avec le plus grand dévouement. Il me plaît de leur rendre hommage et saluer tout le travail qu’ils ont accompli et réalisent aujourd’hui pour faire de l’AMM ce bel outil au service des politiques et de la population.

Je formule donc le voeu que le plus grand nombre apporte sa contribution aux différentes célébrations qui s’étaleront tout au long de l’année. Et comme le veut la tradition, je souhaite à toutes et à tous une bonne et heureuse année 2018.

Maurice BONTE