LE MARIGOT

Historique

marigot1
marigot2

Erigé en paroisse en 1663, en commune en 1889, Le Marigot fût appelé ainsi par les habitants à cause d’un terrain bas et marécageux qui s’y trouvait (à quelques mètres de l’embouchure de la rivière du lorrain au « Macé»), non loin du bourg.

En 1923, selon les souhaits du Conseil Municipal d’alors, le Marigot s’appela « Fonds d’or», mais quelques années plus tard, il recouvra sa première appellation.

Selon le père PINCHON, elle fût sans doute la véritable capitale des peuples précolombiens, avec les importants gisements arawaks de « Duhaumont».

D’un passé plus récent, les ruines des sucreries « Crassous », « la Garanne » offrent aux visiteurs des émotions toutes particulières. Baignant dans un paysage empli de sérénité, le Marigot, est un vaste entonnoir. Un entrelacement de mornes et de collines boisées, s’étirant de la côte jusqu’au centre de l’île, entre la Rivière Charpentier et la Rivière du Lorrain, jouxtant avec la commune de Fonds Saint-Denis.

Présentation Générale

  • Intercommunalité CAP Nord
  • Code Postal 97225
  • Gentilé Marigotains
  • Population 3 568 hab.
  • Altitude Min. 0m
    Max 781m
  • Superficie 21,63 km2

Conseil Municipal

  • Maire du Marigot

    MAIRE

    Joseph
    PERAST

  • NEIZELIEN Jocelyn 1er Adjoint
  • HERELLE Rosine 2ème Adjointe
  • MARTINET Patrick 3ème Adjoint
  • GROS-DESIRS Julie 4ème Adjointe
  • GROS-DESIRS Daniel 5ème Adjoint

Conseillers municipaux

CANENTERRE Flora, CAUMARTIN Samuel, ASSELIE Marie Antoine, MARTINET François, PERONET Clémence, MUHEL Line, HERACLIDE Emmanuel, ANNONAY Jessie, ANNONAY Antoine, BRIDIER Frédéric, MATIME Victoire, MICHALON Max, MUHEL Timothée didière, MARTINEL Germain, OLIERE Altéa, FORTUNE Jean, LAVENAIRE Ange, OLIERE Célia, AUGUSTINE Philipe, RAVIER Chantal Yvette, PELOMDE Lucien, PERMAL Mireille