MACOUBA

Historique

mac1
mac2

La commune tient son nom d’une sorte de petite raie d’eau douce, le macouba, appelé plus simplement têtard et qui régalait à l’époque le Père Labat , curé de la paroisse en 1696.
Ce bouillant Père Dominicain est connu pour ses célèbres écrits et pour ses travaux sur le rhum.

Si le dépeuplement de Macouba s’est accru ces dernières années, il faut savoir que le manque de peuplement de ce petit bourg inquiétait déjà un observateur de 1743 qui n’enregistrait qu’une cinquantaine de foyers.

Pourtant la Paroisse de Potiche, son nom d’alors donné par un important propriétaire du quartier voisin, Grand-Rivière, connut l’âge d’or de la culture du tabac avant de devenir le domaine de grandes habitations sucrières aux XVIIIème et XIXème siècles.
Ses plantations de cacao et de café furent également réputées.

Pour la détente, l’espace  » Le Verger ». Autrefois aire de repos pour les voyageurs qui venaient de loin, il est devenu un véritable lieu de convivialité avec son bassin (piscine d’eau de rivière).

Sur les terres de l’Habitation de Fonds Préville se trouve la distillerie JM Crassous de Médeuil qui, selon les connaisseurs, produit le meilleur rhum vieux de Martinique.

Présentation Générale

  • Intercommunalité CAP Nord
  • Code Postal 97218
  • Gentilé Macoubétins
  • Population 1 148 hab.
  • Altitude Min. 0m
    Max 1 300m
  • Superficie 16,93 km2

Conseil Municipal

  • Maire du Macouba

    MAIRE

    Sainte-Rose
    CAKIN

  • VARACAVOUDIN Jean-Joseph 1er Adjoint
  • LAURENT Eddy Maxime 2ème Adjoint
  • SAUSSAY Sabrina 3ème Adjointe
  • ESCAVOCAF Joseph 4ème Adjoint

Conseillers municipaux

GOVINDOORAZOO Géraldine, CHOPIN Laurianne, PONTAT Eugène, LOUISON Jean-Marthe, RAFFIN Georgette, CHANTEUR Hugues, VARACAVOUDIN Anne-Laure, BORVAL Elie, ESCAVOCAF Véronique, CHANTEUR Jean Joseph