Le mot du président

Je suis heureux de vous présenter à toutes et à tous mes vœux les plus chaleureux pour l’année 2016. Que cette nouvelle année vous apporte santé, bonheur et réussite.

C’est l’occasion pour moi de faire un tour d’horizon des chantiers que l’AMM devra entamer au cours de cette année.

Notre action devra s’inscrire au cœur de la première mandature de la Collectivité Territoriale de Martinique qui vient d’être tout récemment portée sur les fonds baptismaux. Elle devra se situer bien évidemment au plus près des compétences de cette collectivité nouvellement installée dans le paysage institutionnel de la Martinique.

Elle devra se situer également au cœur de ce nouveau mandat qui m’a été confié en 2014 par mes collègues qui m’ont renouvelé leur confiance en m’élisant à la présidence de cette Association.

Mon objectif premier n’est pas de détailler une liste exhaustive de nos projets pour les mois à venir mais de tenir le cap pour conforter l’espace d’échanges et de dialogue que représente notre Association pour la défense des intérêts des communes.

Ce travail est important parce que collectif ; le maire étant au service de ses administrés.

« On ne subit pas l’avenir, on le fait » disait Bernanos. Ces mots devront guider notre action avec la réussite en ligne de mire. Nous y parviendrons à coup sûr si nous travaillons ensemble dans le cadre d’une démarche partagée et concertée.

Comment en effet ne pas faire « cause commune » avec les maires et présidents de communauté du territoire hexagonal dans leur lutte contre la baisse des dotations qui d’ici à 2017 auront détérioré de manière significative les ressources de nos communes déjà lourdement impactées par une conjoncture financièrement défavorable (baisse de l’activité, hausse du chômage, migrations,…).

Notre action en 2016, et certainement au-delà, devra surtout s’attacher à montrer que nos communes n’en peuvent plus, qu’elles sont exsangues et qu’elles ne peuvent plus supporter majoritairement l’effort de réduction des déficits publics, et assumer simultanément un accroissement de charges non compensées.

Pour autant, l’action municipale demeure avant tout une œuvre exaltante et il ne sera pas question de refuser l’engagement de notre Association dans les sujets d’actualité qui nous cerne. A ce titre, comment refuser de ne pas continuer à proposer de solutions aux problèmes d’habitat, de culture, de santé et d’accès aux soins, d’accessibilité, d’urbanisme, de politique de la ville, d’agriculture,… qui pénalisent bon nombre d’entre de Martiniquais.

Je formule donc le vœu qu’en 2016 que chaque élu poursuive son mandat avec dynamisme et motivation au service de ses concitoyens pour bâtir un avenir où les jeunes générations continuent d’apprendre des plus âgées en s’enrichissant de leurs expériences, un avenir où les nouveaux habitants apporteront leur singularité et profiteront de ce bien-vivre ensemble coutumier de notre pays, un avenir où le partage et la solidarité l’emporteront durablement sur l’indifférence et le repli sur soi. Quelle plus noble tâche il y a-t-il que celle de réussir ce défi.

Je forme enfin le vœu qu’en 2016, chacun d’entre vous puisse vivre des moments de joie et de fraternité. Je vous souhaite à toutes et à tous une excellente année 2016 !

 

Le Président
Maurice BONTE